Championnats du Monde Seniors, la France joue la stabilité

image_print

La Direction Technique Nationale a officialisé la sélection pour les prochains Championnats du Monde Triplettes Seniors qui se déroulent en Suisse (Lausanne) du 16 au 19 juillet. Philippe Quintais – Philippe Suchaud – Henri Lacroix – Dylan Rocher, tenants du titre après leur victoire au Canada en 2018, défendront donc leur couronne.

Jean-Yves Peronnet, Directeur Technique National

 » Nous faisons le choix assumé de la stabilité pour cette équipe, car l’enjeu est très grand. Nos quatre champions sont revenus du Canada avec deux médailles d’or, non sans frayeur, et ils sont les quatre plus chevronnés que l’on puisse trouver sur le circuit. Nous sommes attendus au tournant, et l’expérience sera une nouvelle fois capitale en Suisse.

Henri Lacroix et Philippe Suchaud ont été sacrés champions du monde en doublette depuis le Canada. Dylan Rocher demeure l’atout offensif de l’équipe et défendra aussi son titre en tir de précision. Quant à Philippe Quintais, il a connu toutes les situations possibles durant sa carrière, il a une capacité d’adaptation et un esprit d’équipe exemplaires. Avec la stabilité, l’autre maître mot de ce groupe est la solidarité. L’entente est absolument parfaite et ce sera sans doute un paramètre décisif dans les moments difficiles « .

Philippe Quintais, 13 fois champion du monde

 » La Direction Technique Nationale a décidé de renouveler sa confiance à l’équipe tenante du titre, ce dont je suis ravi. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas automatique. J’ai fait pour ma part un retour gagnant en 2018, notamment pour honorer un contrat moral qui me liait à Michel Desbois. Mais la victoire au Canada a été difficile. Nous connaissons tous les risques, la période où la France partait ultra favorite est révolue. Je crois toutefois que nous avons une grande force collective, et une énorme envie de gagner ensemble. Je suis fier de faire partie de cette équipe. J’ai bien conscience que ma seconde carrière internationale sera bien plus courte que la première. Le Championnat du Monde en Suisse pourrait être mon dernier. J’y porterai donc les couleurs de la France avec une motivation intacte, et avec la seule ambition de faire briller mon pays« .

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*